Et voilà, l'année 2013 ne me porte pas vraiment chance pour le moment...

Ca a commencé par une épée de Damoclès au dessus de la tête pendant les vacances d'hiver, un certain guépard (avis aux connaisseurs) qui rétrécissait à vous d'oeil de 72 à 12h..., finalement écarté. Mais bon ça mine tout de même.

Puis nous avons enchainé en famille : gastro puis grippe...x5 c'est un soupçon éreintant.

Ma grand-mère (88 ans) a fait un petit séjour à l'hôpital pour finalement être placée dans une maison de retraite, normal mais pas évident tout de même.

En même temps (et oui, sinon où serait l'amusant de l'histoire), mon cher et tendre a finalement pris son guépard et se trouve dans le fameux coin dont les médias ont tant parlé. Evidemment aucune communication n'est possible...

Pour ne pas m'ennuyer la voiture a crevé dans la foulée, j'ai attrapé à nouveau la grippe ( oui, oui!!) et est fait une allergie aux médicaments (un dimanche sinon c'est vraiment plus drole du tout).

Durant les vacances de février alors que j'étais partie en week end à l'étranger avec une amie pour la toute première fois de ma vie, mon mari a perdu un de ses hommes. Je suis déchirée, j'ai mal pour ses camarades qui l'ont vu tombé, pour ceux qui l'ont brancardé, pour ceux qui se battaient à ses côtés, pour ses chefs, pour son régiment, et bien évidemment pour sa famille.

J'ai assisté à la cérémonie en son honneur (snobée par les médias), j'ai rencontré sa maman, ses camarades... j'avoue ce soir être démunie, que puis-je faire pour les aider.

Je pense constamment à tous ces hommes toujours sur le terrain, à mon mari qui ne sera plus jamais le même après une si difficile épreuve...